Archive pour octobre 2005

Quand les travailleurs bloguent

28 octobre 2005

Les blogues ont la cote sur le Net. Mais cet engouement ne fera peut-être pas plaisir aux employeurs qui prendront connaissance d’une étude qui révèle que les Américains auront perdu en 2005 l’équivalent de 551 000 années à lire les blogues au travail.

Marie-Ève Morasse, Quand les travailleurs bloguent, lapresseaffaires.com,28 octobre 2005.

Private firms poised to run state schools after reform

26 octobre 2005

Private education companies and Christian groups are lining up to enter the education market created by yesterday’s pivotal reforms of the state school system.[...]

The moves follow publication of the education white paper unveiling plans to turn all primary and secondary schools into « self governing independent state schools ». Every school will be encouraged to acquire a trust, made up of business charities, faith groups, universities or parent and community organisations. The trusts will be able to appoint the governing body, own their own assets, set their own admissions policies as well as control teachers’ pay and conditions.

Matthew Taylor, Private firms poised to run state schools after reform, EducationGuardian.co.uk, le 26 octobre 2005.

Comment avoir la trouille en se levant le matin…

The power user’s guide to Firefox

25 octobre 2005

Mozilla Firefox is rapidly catching on with Mac users, and for good reason: It’s free, fast, and flexible, and it does an outstanding job of displaying most Web pages. (This cross-platform browser is also increasingly popular among Windows users, largely because of its excellent pop-up-blocking features). And beneath Firefox’s simple interface are some surprisingly powerful features. The following tips will help you maximize this up-and-comer’s potential. (All these tips were tested in Firefox 1.0.6 but should also work in newer versions.)

Joe Kissell, The power user’s guide to Firefox, Macworld, 14 octobre 2005.

À noter qu’il y est question de trucs et astuces pour Firefox, que ce soit dans sa version Mac ou PC.

Flock

25 octobre 2005

Flock, un nouveau navigateur qui cherche à intégrer blogue, Flickr et plein d’autres joujous…

Flock

Congrès Univers social

20 octobre 2005

recitBon ben… un petit tour au Congrès Univers social pour voir si j’y suis… Avec les moyens de pression, il ne devrait pas y avoir foule cette année… Plus de lunch pour moi! ;-)

Impi

20 octobre 2005

Bon, aujourd’hui j’initie une nouvelle catégorie, Inspiration. Bon, en somme, il s’agira de trucs et bidules qui font naître des idées, des images fortes dans mon pauvre petit être sensible.

Aujourd’hui, des guerriers zoulous donnent une leçon à l’Empire britannique, à son arrogance et à l’imbécile sacrifice qu’il exigea de jeunes hommes de tous les coins du monde..

Impi
Johnny Clegg

Impi! wo ‘nans’ impi iyeza
Obani bengathinta amabhubesi?

All along the river Chelmsford‘s army lay asleep
Come to crush the Children of Mageba
Come to exact the Realm’s price for peace

And in the morning as they saddled up to ride
Their eyes shone with the fire and the steel
The General told them of the task that lay ahead
To bring the People of the Sky to heel

Impi! wo ‘nans’ impi iyeza
Obani bengathinta amabhubesi?

Mud and sweat on polished leather
Warm rain seeping to the bone
They rode through the season’s wet weather
Straining for a glimpse of the foe

Hopeless battalion destined to die
Broken by the Benders of Kings
Vain glorious General and Victorian pride
Would cost him and eight hundred men their lives

Impi! wo ‘nans’ impi iyeza
Obani bengathinta amabhubesi?

They came to the side of the mountain
Scouts rode out to spy the land
Even as the Realm’s soldiers lay resting
Mageba’s forces were at hand

And by the evening the vultures were wheeling
Above the ruins where the fallen lay
An ancient song as old as the ashes
Echoed as Mageba’s warriors marched away

Impi! wo ‘nans’ impi iyeza
Obani bengathinta amabhubesi?

Une armée de « sous civilisés » vainc le puissante armée britannique. L’Empire, si arrogant, sous estime la conviction de ses opposants. L’Empire nie l’existence, l’humanité de son ennemi et parfois, quelques fois, on juge de toute l’absurdité de cette prétention et des morts dont il se nourrit. « Come to exact the Realm’s price for peace »…

Vive les blogues!!!

17 octobre 2005

L’an dernier, Mario nous parlait des joies de cet élève qui avait écrit au sujet de son auteur préféré, Bryan Perro, auteur des Amos Daragon, de découvrir un commentaire de cet auteur sur son blogue. J’étais alors épaté! J’en bavais.

Eh bien, hier, un tel miracle s’est à nouveau produit. Une élève, profitant de l’expertise de M. Jobin et de ses blogues pour échanger au sujet de son projet d’écrire un roman, s’est vu encouragée et conseillée par l’auteur Annie Jay.

Allez y jetter un oeil! Épatant que je dis! En terme de motivation, je vois mal comment on peut faire mieux!

[MàJ] Après vérification, Mme Jay a poussé la générosité jusqu’à écrire deux messages supplémentaires ICI et ICI. WOW!

Le corps du Che

16 octobre 2005

cheOK, je l’avais manqué. Je me le mets là pour ne plus l’oublier. Un texte particulièrement intéressant d’un des seuls journalistes qui aient été témoins de la mort du Che.

« Les personnes qui entouraient le corps se révélaient bien plus répugnantes que le cadavre : une religieuse ne pouvait cacher son sourire et se laissait aller jusqu’à rire ostensiblement ; les officiers arrivaient, munis de coûteux appareils photographiques pour immortaliser la scène ; et, naturellement, l’agent de la CIA occupait les lieux, s’accaparant d’office la responsabilité de toute l’opération et entrant dans une rage folle chaque fois qu’on osait pointer un appareil photo sur lui. « D’où venez-vous ? », lui demandions-nous en anglais, ajoutant pour rire : « De Cuba ? », « De Porto Rico ? » Mais notre humour n’était visiblement pas à son goût, et il répondait sèchement : « From nowhere » (« De nulle part »). »

Richard Gott, Le corps du Che, Le Monde diplomatique, août 2005.

(via [TL])

gmail

16 octobre 2005

Bon… je n’avais jamais compris l’intérêt de gmail… OK, beaucoup de place! Youppi! 2Go… Sur mon Mac, je me prends 60Go de courriels si je veux! Non, ce que je comprends tranquillement — j’ai le droit d’être lent moi aussi — c’est les petits à côté que permet gmail.

Après avoir découvert gDisk cette semaine (via freemacware.com), je prends conscience de l’existence de Google reader (via PedagoTIC) qui peut être vachement intéressant.

Si on n’y prend garde Google va nous submerger d’outils sympathiques!

La richesse des leçons de l’histoire wendate

16 octobre 2005

« L’égalité de statut pour tous n’a de tout temps été possible que dans les sociétés du Cercle. À cet égard, la question d’une vision sociale et économique circulaire est essentielle à la survie de la société industrielle actuelle. Celle-ci a-t-elle le pouvoir éducationnel de tendre à une « fonctionnalité » des valeurs circulaires? Nous devons répondre par l’affirmative, car il n’y a autrement pas d’espoir pour la survie de la société telle que nous la connaissons. » (G. Sioui, Les Wendats, une civilisation méconnue, PUL, 1994, p. 240.)

» En lire plus:La richesse des leçons de l’histoire wendate