Archive pour avril 2007

Réseau pour l’avancement de l’éducation au Québec

24 avril 2007

raeq La naissance d’un réseau.

Il est toujours inquiétant des termes comme «avancement», «éducation», «famille» ou «valeur», mais je crois que cette fois-ci, on pourra compter sur un nouveau joueur pour éducation progressiste au Québec.

Réseau pour l’avancement de l’éducation au Québec

[Merci à Martine qui m’a envoyé l’article de La Presse.]

L’Étrange défaite. Témoignage écrit en 1940.

23 avril 2007

defaite Vous n’avez rien à faire ce soir? Qu’à cela ne tienne! Plongez dans la lecture du magnifique témoignage L’Étrange défaite de Marc Bloch (1886-1944) au sujet de la défaite de la France aux mains des forces nazies.

Marc Bloch aura été l’un des plus grands historiens du XXe siècle. Avec son collègue Lucien Febvre (1878-1956), il a fondé l’école des Annales qui remit en question les assises mêmes de la science historique.

Dans ce livre, Marc Bloch présente une conception très militante de l’histoire et des sciences humaines, conception qui, au lendemain l’étrange défaite, devait être réaffirmée. Malgré qu’il ne fut pas écrit pour publication et qu’il est vieux d’une soixantaine d’années ce témoignage n’a pas pris une ride et demeure riche d’enseignements.

Marc Bloch, L’Étrange défaite. Témoignage écrit en 1940.

J’avais déjà parlé de Marc Bloch dans les billets suivants.

Education theory as a weapon of liberation

22 avril 2007

Une critique du dernier livre de Peter McLaren, Red Seminars.

Spyros Themelis, « Education theory as a weapon of liberation »,A world to Win.

Rethinking schools et Rush Limbaugh

13 avril 2007

RS-lego Il semble qu’il n’y ait pas qu’au Québec que l’éducation fasse les manchettes. En effet, il semble qu’un article de la revue Rethinking Schools, outil de communication de l’organisme du même nom, d’hiver 2007 est initié une polémique que personne n’avait vraiment cherché. Rethinking Schools est un organisme qui milite pour une éducation à la justice sociale aux niveaux primaire et secondaire et qui offre de nombreuses ressources pour les enseignants qui cherchent à enseigner autrement.

En janvier dernier, Rethinking Schools publiait un article intitulé Why we banned legos. En fait, l’article traitait entre autres des relations de pouvoir qui s’installaient au sein d’un groupe d’élèves du primaire alors qu’ils construisaient une ville faite des briques de plastique légos. Les enseignantes se sont rapidement rendu compte que certains élèves s’appropriaient les briques «cool», soit les briques spéciales et différentes (portes, fenêtres, les briques translucides). De même, les «leaders» de la communauté Legotown se sont rapidement mis à exclure de leurs camarades de classe de leur projet.

Occasionally, Legotown leaders explicitly rebuffed children, telling them that they couldn’t play. Typically the exclusion was more subtle, growing from a climate in which Legotown was seen as the turf of particular kids. The other children didn’t complain much about this; when asked about Legos, they’d often comment vaguely that they just weren’t interested in playing with Legos anymore. As they closed doors to other children, the Legotown builders turned their attention to complex negotiations among themselves about what sorts of structures to build, whether these ought to be primarily privately owned or collectively used, and how « cool pieces » would be distributed and protected.These negotiations gave rise to heated conflict and to insightful conversation. Into their coffee shops and houses, the children were building their assumptions about ownership and the social power it conveys — assumptions that mirrored those of a class-based, capitalist society — a society that we teachers believe to be unjust and oppressive. As we watched the children build, we became increasingly concerned. (source)

» En lire plus:Rethinking schools et Rush Limbaugh