Archive pour juillet 2007

La GRC et l’Irak

31 juillet 2007

Je suis présentement à visionner un documentaire réalisé par l’émission Frontline de PBS au sujet des policiers irakiens et de leur entraînement. Alors que je visionne le film, je tombe sur cette scène : un agent de la GRC (avec drapeau canadien et tout) entre dans une baraque de la police irakienne visiblement pour participer à leur entraînement. Il est tout de même étonnant de savoir que la Canada participe aussi activement à la mission étatsuniennes irakiennes… et de le voir sur pellicule!

Je ne suis pas bien sûr d’avoir le droit de mettre une photo l’extrait du film ici, mais je le fais tout de même (je considère la chose comme la citation d’un texte[1]).

OTTAWA (Le 8 janvier 2004) — Demain, des gardiens de la paix de la police canadienne seront déployés en Jordanie afin de former les agents de la police irakienne sous les auspices de l’Autorité provisoire de la coalition. Des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), du Service de police de Québec, du Service de police de Montréal, du Service de police de Toronto, de la Police provinciale de l’Ontario, du Service de police du Cap-Breton et du Service de police d’Edmonton participeront à cette mission.

Le Canada s’engage à fournir des instructeurs de police en Jordanie pendant deux ans. Pour ce déploiement initial, les policiers serviront pendant une période de six mois, qu’il sera possible de prolonger de six mois supplémentaires. (source)

Ceci dit il n’est vachement pas évident de trouver des informations sur ce qui advient de cet engagement de nos forces policières.

Notes

[1] Martin Smith and Marcela Gaviria, « Gangs of Iraq », Frontline, PBS, 17 avril 2007.

300 Go d’espace!

31 juillet 2007

Il y a quelque temps, j’explorais la possibilité d’héberger mon site sur un serveur payant question d’avoir plus d’espace. Il n’y a pas à dire, je suis vraiment satisfait de mon choix (d’autant que le serveur que j’utilisais jusqu’alors est en panne depuis un mois). Ceci dit, le magasinage des services d’hébergement n’est pas simple et je viens de faire une découverte que me scie les jambes : Bluehost offre 300 Go d’espace disque (Bande passante de 3000 Go/mois) pour 7$/mois!

Y’a pas à dire, Internet évolue rapidement.

Ceci dit, d’aucuns trouveront un peu exagéré de vouloir 300 Go d’espace disque, mais avec les podcasts et les vodcasts, je crains que nous devrons chercher de plus en plus d’espace disque pour nos sites.

[via Melvin J. Dubnick]

La bouée

31 juillet 2007

bouée (photo de tenjitsu71) J’ai récemment lu avec un vif intérêt un court texte de Ciarán, bloggeur que je comprends aussi être un politologue irlandais, intitulé « More on Civic Unionism »[1] dans lequel l’auteur traite entre autres de son analyse des institutions respective de la République d’Irlande et de l’Irlande du Nord et de leurs impacts sur les communautés qui y vivent. Essentiellement, Ciarán soutient que si l’Irlande avait été unifiée au lendemain de l’indépendance de 1922 (indépendance qui dit ne pas nécessairement soutenir eu égard au moment où elle eu lieu[2]) elle aurait nécessairement dû se doter d’institutions plus justes qui auraient respectées les deux communautés présentes au lieu de se replier sur un nationalisme globalement basé sur une identité ethnique pendant près d’un siècle[3].

Bien entendu, le conservatisme social irlandais est relativement bien documenté. De même, il est intéressant pour nous de faire un parallèle avec ce qui a longtemps été appelé les « trois bouées » des Canadiens-français au lendemain de la Conquête de 1763 : la langue, la foi et la terre. Le Québec a aussi vécu une longue période de conservatisme social qui dû attendre la Révolution tranquille pour être déboulonné — quoique la question se pose maintenant de savoir s’il on ne voit pas un retour de ce conservatisme en raison de la crainte des nouveaux arrivants entre autres[4].

Ce qui frappe cependant ce n’est pas le fait que les Irlandais comme les Canadiens-français se sont un jour — et encore? — réfugié dans un conservatisme ancré dans ce qu’ils croyaient être les assises même de leur identité, mais le fait que nous ignorons l’idée que d’autres peuples et d’autres communautés aient pu faire — et font — de même. En ce sens, il semble évident que les Israéliens et les Palestiniens puissent se sentir journellement attaqués et qu’un repli sur ce qu’ils croient être les racines de leur identité (Judaïsme ou Islam) se fassent voir.

De même, pour les différents groupes islamistes qui évoluent depuis les cinquante dernières années. Est-il si absurde de croire que les Moudjahiddines, les Talibans, les membres des milices chiites, voire les membres d’Al-Qaida — peut importe la forme que prend réellement cette organisation — affichent un si violent repli sur un Islam qu’ils croient être la source même de leur identité? Si nous admettons que les Musulmans du monde sont ni plus ni moins humains que nous — « I hope the Muslims love their children too » —, n’est-il pas possible alors d’admettre que l’Islam n’est pas la source de l’islamisme politique ou même que l’islamisme politique n’est pas une maladie de l’Islam[5], mais plutôt et plus simplement que des conditions objectives, sociales et politiques ont poussé de larges communautés à chercher les « bouées » qui ont permis à d’autres peuples de survivre?

La question se pose alors de ce qui doit être fait pour désamorcer ce repli identitaire (malheureusement contagieux). Si l’Islam n’est pas la source que l’islamisme radical (tout comme le catholicisme n’était pas la source des milices d’extrême droite — quoique l’Église catholique a souvent profité de leur existence ici comme ailleurs), que faut-il abattre pour que ce conservatisme xénophobe disparaisse une fois pour toute? Si la source est politique (et non uniquement religieuse), n’est-ce pas sur le plan politique qu’il importe de plancher?

J’ajouterais, en terminant, parce que je le peux et qu’il me fera un bien énorme de le dire, que s’il est impossible de croire que l’Islam soit la principale source de l’islamisme politique ou que le Protestantisme soit la principale source des milices orangistes, il m’apparaît évident que les conflits politiques et l’incertitude (politique, sociale, économique et personnelle) sont, sans aucun doute, les sources de toutes les grandes religions!

[source de l’image : tenjitsu71]

Notes

[1] Ciarán, « more on civic unionism », Draw Breath, 20 juillet 2007.

[2] En somme, Ciarán affirme que les Irlandais n’auraient pu choisir de pire moment pour obtenir leur indépendance que le début du XXe siècle, alors que la Grande-Bretagne était justement à se doter d’institutions autrement plus démocratique que celle qu’aura la République irlandaise.

[3] Il importe par ailleurs de noter — bien que ce ne soit pas l’objet du présent billet — que Ciarán serait aujourd’hui contre l’unification, considérant d’abord que les institutions politique nord-irlandaises sont supérieurs et, ensuite, qu’une unification radicaliserait encore plus les miliciens loyalistes.

[4] Le débat sur les accommodements raisonnables et la crainte de «perdre» notre identité québécoise et chrétienne semble en effet tout droit sortie du communautarisme canadien-français du début du dernier siècle.

[5] Pascal Ménoret, « Les secrets d’Al-Qaida », Le Monde diplomatique, décembre 2005.

Mutations dans la communication – Carnets du Diplo

31 juillet 2007

Depuis quelque temps déjà, Le Monde Diplomatique offre des cybercarnets forts intéressants et imposants d’information. Pourtant, c’est la première fois que mon agrégateur me présente une invitation explicite à débattre sur le site même — SPIP de surcroît — du Diplo. Le thème du présent débat est par ailleurs d’un indéniable intérêt.

Dans Le Monde diplomatique d’août 2007, Pierre Lévy, philosophe, directeur de la chaire de recherches en intelligence collective à l’université d’Ottawa, et Armand Mattelart, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris-VIII, se penchent sur les bouleversements provoqués par Internet dans le champ intellectuel.

(source : Mutations dans la communication – Carnets du Diplo)

Une nouvelle façon d’ajuster ses rétroviseurs

29 juillet 2007

mirror

Depuis quelques jours maintenant je fais l’essai d’une toute nouvelle façon d’ajuster mes rétroviseurs. La chose peut paraître étrange, mais il semble qu’il existe, depuis peu, une façon plus efficace d’ajuster les rétroviseurs de notre voiture pour réduire les angles-morts au stricte minimum. Aussi surprenant que la chose paraître, le truc semble vachement bien fonctionner.

Essesntiellement, cet ajustement permet au conducteur de voir les voitures de façon continue d’un rétroviseur à l’autre sans devoir se déplacer ou tourner la tête. Bien entendu, cette façcon de procéder demander une période d’ajustement… période que je me donne pour déterminer si la chose me plaît ou non.

mirror2

For years, we’d been setting our side-view mirrors so that they gave us a view of the back corner of our cars. This is the way it’s been done for generations – from grandfather, to father, to us! But we finally discovered something very interesting. The back corner of the car never moves. It always stays in the same exact place. So there’s really no reason to keep an eye on it. (source : Car Talk)

Un widget Labourstart pour lutter avec les travailleurs du monde

28 juillet 2007

Bon… Retour de vacances, je fais le tour de ce qui se passe dans le monde et ce n’est pas glorieux.

Dans l’espoir d’apporter ma maigre contribution à un monde où il n’y aura pas tant d’injustice, j’ai créé un joli «widget» qui permet de demeurer au courant des derniers campagnes du groupe Labourstart. Le widget est gratos et il est possible de le copier et de l’installer sur n’importe quel site Internet. J’invite tout le monde à le faire sien, à le partager et, surtout, à participer aux actions en cours!


Nos vacances au Nouveau-Brunswick

27 juillet 2007

frontenac Quelques photos de notre voyage familiale au Nouveau-Brunswick. Je donnerai plus d’info et partagerai quelques-unes de nos découvertes (de même je fournirais une description des photos et leur origine) plus tard.

Parfois, je me dis…

18 juillet 2007

Parfois, je me dis que la gauche doit bien être fatiguée de toujours avoir raison. Avant l’invasion de l’Irak, la gauche soutenait que si une telle invasion avait lieu, il y aurait en fait recrudescence du terrorisme international. Maintenant que, non seulement l’invasion, mais l’occupation quasi-perpétuelle de ce pays a eu lieu, le tout récent National Intelligence Estimate affirme que… Al-Qaida en Irak est l’une des organisations terroristes les plus puissantes.

À ce titre, Fred Kaplan écrit[1] :

One major reason for al-Qaida’s resurgence, according to the report, is its « association with » al-Qaida in Iraq. (Note, by the way, that these two organizations are said to be « associated » or « affiliated » with each other; contrary to what Bush has said in recent speeches, they are not the same entity.) This affiliation « helps al-Qaida to energize the broader Sunni extremist community, raise resources, and to recruit and indoctrinate operatives, including for Homeland attacks. » (Italics added.)

Al-Qaida in Iraq—or AQI, as the report identifies it—is not merely al-Qaida’s « most visible and capable affiliate. » More significant, it is « the only one known to have expressed a desire to attack the Homeland. » (Italics added.)

Let’s put together the syllogism: Al-Qaida is more inclined to attack the United States because of its affiliation with AQI; AQI is the only affiliate that wants to attack the United States; therefore, if there were no AQI, the danger of an attack would be far less severe, if it existed at all.

Let’s add one more link to the logical chain (which the NIE leaves out but which is self-evident): If there were no U.S. occupation of Iraq, there would be no AQI. (Certainly the organization didn’t exist until well into the occupation. It has gained a foothold in Iraq—energizing « the broader Sunni extremist community »—by playing off their anti-American sentiments.)

Self-evident! It was self-evident before Iraq was invaded!!! On l’a dit et répété. Ce n’est pas la gauche qui a un problème de crédibilité! C’est la droite qui persiste à se moquer de notre intelligence et à s’en sortir indemne.

Notes

[1] Fred Kaplan, « Read It and Weep », Slate, July 17, 2007.

Monbiot.com » A Sudden Change of State

17 juillet 2007

Le 3 juillet dernier, George Monbiot, un journaliste du Guardian publiait un article dans lequel il pose un pavé de plus dans la marre du statu quo environnemental. Il débute en affirmant que la lecture d’une récente étude vient contredire quelques-unes des conclusions du rapport du l’Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC).

The IPCC predicts that sea levels could rise by as much as 59cm this century(2). Hansen’s paper argues that the slow melting of ice sheets the panel expects doesn’t fit the data. The geological record suggests that ice at the poles does not melt in a gradual and linear fashion, but flips suddenly from one state to another. When temperatures increased to 2-3 degrees above today’s level 3.5 million years ago, sea levels rose not by 59 centimetres but by 25 metres.

[...] Rather than taking thousands of years to melt, as the IPCC predicts, Hansen and his team find it “implausible” that the expected warming before 2100 “would permit a West Antarctic ice sheet of present size to survive even for a century.” As well as drowning most of the world’s centres of population, a sudden disintegration could lead to much higher rises in global temperature, because less ice means less heat reflected back into space.

En fait, ce que nous comprenons maintenant, c’est que les calottes glaciaires du Groenland ou de l’Antarctique ont tendance à fondre en formant d’importantes rivières à leur base. Ces rivières font, à terme, office de glissade qui mène toutes ces masse de glace en pleine mer sans outre forme de procès. La fonte des calottes, loin de prendre quelques centaines d’années, se réalise de façon quasi-immédiate. Monbiot poursuit en rappelant que, malheureusement (malheureusement qui est ici un stupide euphémisme), nos gouvernements n’ont tout simplement pas la volonté d’apporter les changements qui s’imposent pour tenté d’éviter le pire.

» En lire plus:Monbiot.com » A Sudden Change of State

Matches to war

7 juillet 2007

De toute évidence, cette petite animation aurait été réalisée alors que le risque d’anihilation nucléaire planait sur le monde. J’ai toujours eu un faible pour les films de propagande… celui-ci mériterait un belle analyse, surtout considérant ce qu’il peut nous apprendre sur la vision qu’avaient les Russes des risques nucléaires. En ce sens, notons que les « verts » ont toujours le mérite de respecter la frontière et ne sont pas les premiers à lancer l’assaut final… Je me demande bien de qui il s’agirait ;-)

 

 

[via Mojo Blog]