Archive pour avril 2008

Canadian Police Arrest Five Mohawk Protesters

28 avril 2008

J’aime bien découvrir des nouvelles canadiennes via les médias de l’extérieur!

Canadian Police Arrest Five Mohawk Protesters

In news from Canada, five Mohawk protesters remain in custody following their arrest on Friday. The indigenous activists were arrested after they set up a road blockade to stop developers from building on land in the Tyendinaga Mohawk Territory in eastern Ontario. One of the Mohawk protesters, Shawn Brant, was arrested while giving an interview with the Aboriginal Peoples Television Network.

Shawn Brant: “This is it. Justice for First Nations communities: lock us up. Anybody who speaks out, lock ‘em up. KI6, Bob Lovelace, lock ’em up. That’s what it’s about: lock ‘em up. Don’t fix the problems, lock ’em up.”

Following the arrests, Mohawks in another part of Ontario set up a road blockade shutting down part of Highway Six.
(Democracy Now!, le 28 avril 2008)

Imaginez! En pleine entrevue! Génial! Il est possible de voir des sections de cette entrevue sur APTN en suivant ce lien.

Donner le pouvoir à ceux qui savent qu’en faire!

27 avril 2008

Bill N’est-il pas étonnant de s’entendre répliquer par la candidate de parti libéral de Hull que son parti a, en effet, pas été à la hauteur des exigences sur le plan de la situation de la santé dans l’Outaousais? N’est-il pas encore plus étonnant de se souvenir que lors des dernières élections, son prédécesseur, avait dit exactement la même chose? Deux candidats du Parti libéral qui reconnaissent l’incompétence de leur parti à relever les défis de la santé dans l’Outaouais. Il faut admettre que ça prend un certain courage d’admettre son incompétence. Ça ne signifie pas pour autant que l’on doive poursuivre à s’engager dans le même cul-de-sac.

Depuis 27 ans, la circonscription de Hull est aux mains du Parti libéral. Depuis 10 ans, Roch Chollette est sensé représenter les intérêts des citoyens de Hull. Pourtant, la santé demeure dans un piteux état dans l’Outaouais. Personne ne semble avoir la volonté de rien n’y changer. Honnêtement, il est bien difficile de savoir à quoi ont passé leur temps les députés de l’Outaouais au cours des dernières années.

Le choix d’un député n’est une chose facile. Un certain Papineau soutenait qu’il était impératif que les élus soient responsables de leurs actions et de leurs décisions. N’est-il pas temps que nous exigions que nos députés rendent des comptes? Les soupers officiels et les rencontres au sommet sont tous bien jolis, mais le citoyen que je suis doit encore choisir entre une attente de plus de 12h à l’urgence ou la quête incessante d’un médecin de famille! En avons-nous eu pour notre argent?

De ce côté, il faut admettre que le candidat du Parti québécois sait de quoi il parle lorsqu’il est question de santé. Le hic, c’est que la politique et le pouvoir, ce n’est pas simplement une question de files d’attente. On peut avoir le plus grand respect pour l’homme qui se lance en politique. Il faut cependant être lucide. Il faut reconnaître que l’Outaouais n’a jamais été une priorité pour le parti québécois. Il faut aussi reconnaître que si le candidat du PQ est élu, nous courons le réel risque de ne plus jamais le revoir en Outaouais. Il aura ses dossiers et la ligne de parti à respecter. Le parti québécois veut former le gouvernement, tout le reste lui importe peu. Le candidat du PQ, même si élu, n’aura d’autre choix que de joindre la cacophonie de l’Assemblée nationale en suivant les directives du parti. Est-ce réellement ce dont nous avons besoin?

Et pourtant, il demeure une option viable : Bill Clennett, le candidat de Québec solidaire! Bill a montré mainte et mainte fois que l’Outaouais lui tenait à cœur. Bill a démontré, au cours des 30 dernières années, sa capacité à agir, à proposer des solutions, à faire avancer des dossiers. Bill a prouvé qu’il écoutait les citoyens et n’hésitait pas à s’investir à fond pour des causes d’importance capitale! Que ce soit pour la santé, le logement social, la sécurité du revenu, les droits sociaux, les affres de Loto-Québec, Bill a montré ce dont il était capable.

Il est bien entendu possible de se demander si Bill saura faire avancer les choses une fois seul à l’Assemblée nationale. À cette question, il est cependant possible de répondre. Combien de dossiers Bill a-t-il été en mesure de faire avancer avec le seul appui des citoyens? Combien de luttes Bill a-t-il menées contre l’État qui faisait la sourde oreille alors qu’il n’avait d’autre pouvoir que celui du porte-voix? Combien de combats a-t-il menés à terme alors que personne l’en croyait capable, alors que seule sa détermination pour la justice lui permettait de continuer?

Imaginez maintenant ce que Bill serait capable faire pour Hull et l’Outaouais si seulement il avait les pouvoirs d’un député provincial! Imaginez tout ce qu’il saurait accomplir!

Trop souvent, on nous fait croire que les députés n’ont pas le pouvoir de faire avancer les dossiers. Cette idée n’a en fait d’autre fonction que celle de chercher à excuser l’incompétence de certains de nos élus. Donnons le pouvoir à quelqu’un qui saura quoi en faire, qui sait à quel point même un simple citoyen peut changer les choses et profitons de l’Outaouais qui en naîtra!

Le 12 mai, il faut donner le pouvoir à celui qui saura s’en servir! Le 13 mai, Hull s’en portera déjà mieux!

Charles-Antoine Bachand
Gatineau

Les Dix Commandements d’Evo Morales

22 avril 2008

Lors d’un discours à l’ONU le 21 avril dernier, le président bolivien Evo Morales a présenté ses 10 Commandements pour sauver la planète:

1-Acabar con el sistema capitalista
2-Renunciar a las guerras
3-Un mundo sin imperialismo ni colonialismo
4-Derecho al agua
5-Desarrollo de energ
6-Respeto a la madre tierra
7-Servicios basicos como derechos humanos
8-Combatir las desigualdades
9-Promover la diversidad de culturas y econom
10-Vivir bien, no vivir mejor a costa del otro

1-Mettre un terme au système capitaliste
2-Renoncer à la guerre
3-Créer un monde sans impérialisme ou colonialisme
4-Le droit à l’eau
5-trouver de nouvelles sources d’énergie
6-Respecter Mère Terre
7-Reconnaître es services de base comme droits humains
8-Combattre les inégalités
9-Promouvoir la diversité culturelle et des économies
10-Bien vivre et non mieux vivre aux dépens de l’autre

[via Canadian Dimension]

Des cadeaux!

22 avril 2008

Mon postier, qui n’est plus malade et dont je m’inquiétais beaucoup, m’a — encore une fois — apporté un joli lot de cadeaux aujourd’hui! Hourra! Des livres!!!

moi

J’ai ainsi reçu, pour ma plus grande joie:

  • Naomi Wolf, The End of America : Je n’avais jamais entendu parler de ce tout nouveau livre, mais comme Mme Wolf porte bien son nom et a déjà fait ses preuves comme l’une des grandes intellectuelles féministes de la fin du dernier siècle et du début du XXIe, je n’ai pu résister! Le sous-titre? A Citizen’s Call to Action HAHAHA!
  • Jack London, The Iron Heel : c’est con, je ne l’avais jamais lu. En ces temps où le fascisme et le conservatisme prennent du poil de la bête, un petit roman du début du XXe siècle me semble de mise!
  • Deux livres de Robin Hahnel : Je ne connaissais pas le mec avant tout récemment. Je l’ai croisé au détour d’une lecture subversive où il se faisait un malin plaisir à démolir l’idée que le marché était de quelque utilité que ce soit pour gérer l’économie et les besoins de la planète. Le premier, Economic Justice and Democracy traite de la théorie derrière une idée que lui et M. Micheal Albert ont eue et qu’on nomme depuis ParEcon (Économie participative). Le bouquin a un avant-propos de Chomsky, ce qui n’est jamais un mauvais signe et est censé m’éclairer au sujet de cette idée que j’assimile, pour l’instant peut-être, à un anarcho-syndicalisme systématisé. Le deuxième, Looking Forward, Participatory Economics for the Twenty First Century, est censé donner des exemples concrets de la forme que prendrait un système économique ParEcon. En 150 pages, j’ai bien hâte de voir ça!
  • Et enfin, celui que j’attendais avec impatience. Celui que mon ami Lyonel m’avait si gentil fait découvrir…

zinn

A People’s History of American Empire en bande dessinée! Écrit par Sieur Howard Zinn soi-même!!! Argh!

Et dire que j’ai encore du boulot! Quelle histoire!

Outaouais 2025, un grand chantier de développement régional — Bill Clennett

22 avril 2008

Reprise d’un communiqué de presse publié le 21 avril 2008.

Outaouais 2025, un grand chantier de développement régional

GATINEAU, le 21 avril – Lors de la dernière campagne électorale, le candidat de Québec solidaire dans Hull, Bill Clennett, proposait l’établissement d’une faculté de médecine satellite afin de combler la pénurie grave de médecins en Outaouais, idée qui fait désormais consensus dans la région. Québec solidaire croit qu’il faut maintenant bâtir sur cette idée en l’insérant dans une vision d’avenir. Ainsi en ce début de campagne électorale, Bill Clennett propose : Outaouais 2025, un grand chantier de développement régional.

Imaginons la région de l’Outaouais en l’an 2025 avec une université qui offrirait des programmes dans toutes les disciplines majeures, et un collège offrant des formations techniques variées. Imaginons un développement des institutions postsecondaires de la région suffisant pour permettre aux jeunes de faire leurs études sans quitter la région, sans traverser la rivière, sans dépendre de l’Université d’Ottawa et la Cité collégiale comme c’est présentement le cas.

Imaginons également l’Outaouais en l’an 2025, où plus personne ne serait obliger de traverser la rivière pour se faire soigner, plus aucune femme ne serait obligée d’accoucher dans les hôpitaux d’Ottawa. Imaginons une région avec la capacité d’offrir les services hospitaliers à ses enfants malades.

Voici la vision que Québec solidaire propose dans le cadre de la présente campagne électorale… que l’Outaouais devienne indépendant en matière d’enseignement postsecondaire et de soins de santé, que la métropole régionale de l’ouest du Québec entame une nouvelle phase de développement où elle n’est plus une banlieue-dortoir d’Ottawa et où elle n’a plus le dos tourné à sa région d’appartenance.

L’état actuel du système de santé est le fruit de la négligence du Parti libéral doublée de la décision irresponsable du Parti québécois en 1997 d’inciter des milliers de médecins et d’infirmières à prendre leur retraite. Ces facteurs ont contribué à exacerber la crise dans les services de santé de la région et à accroitre la dépendance de l’Outaouais envers Ottawa.

Les gouvernements libéral et péquiste partagent aussi une responsabilité commune pour le sous-développement de l’Université du Québec en Outaouais. En effet, alors que l’Université du Québec à Trois-Rivières comptait en 2004 66 programmes menant à un grade universitaire, l’Outaouais en 2007 se contente d’un maigre 32 programmes et cela malgré notre poids démographique qui est plus grand.

Selon Bill Clennett, on assiste depuis des années à une véritable hémorragie de la population étudiante vers Ottawa et les autres régions. « Je déplore que l’Outaouais ne soit pas en mesure de garder ses jeunes dans la région. », affirme l’aspirant député à l’Assemblée nationale. Ce dernier poursuit en demandant, « Comment se fait-il que l’université située dans la 4e plus grande ville au Québec n’offre pas une formation d’urbanisme ou de génie civile par exemple ? Un autre exemple, compte tenu que la forêt occupe 81% du territoire de l’Outaouais, pourquoi ne peut-on suivre en Outaouais une formation technique ou d’ingénieur forestier ? ».

Le candidat solidaire est confiant que la population partage sa vision pour l’Outaouais en 2025 et que sa réalisation contribuera au développement social et économique de la région et à l’émergence d’un meilleur sentiment d’appartenance. Une fois élu, Bill Clennett présentera son projet aux membres de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais. Il proposera que le document de planification stratégique régionale 2007-2012 soit bonifié par l’ajout de ce beau projet.

The only fear they have

21 avril 2008

The upper classes, insisting on the sacrocanct nature of their rights, preferred to crash the system rather than surrender any of their privileges and power. In so doing they were not oblivious of their own interest, for if they position themselves aright they can, like good bankruptcy lawers, profit from a collapse while the rest of us are caught most horribly in the deluge. A few of them may get caught and end up jumping out of Wall Street windows, but thaht is not the norm, the only fear they have is of political movement that threaten them with expropriation or revolutionary violence. While the can hope that the sophisticated military apparatus they now possess (thanks to the military industrial complex) will protect their wealth and power, the failure of that apparatus to easily pacify Iraq on the ground should give them pause. [je souligne]

David Harvey, A Brief History of Neoliberalism, Oxford, Oxford University Press, 2007 (2005), page 153.

Dans Hull, c’est Bill Clennett!

20 avril 2008

Pour suivre la campagne de Bill Clennett, candidat de Québec solidaire dans Hull, le comité organisateur de QS offre depuis quelques jours des vidéos via Youtube.

Quelques ressources au sujet de la candidature de Bill Clennett dans la circonscription de Hull:

Bientôt, ce sera le tour de la communauté Facebook d’être interpellée!

La vidéo ci-dessous, offre un extrait de l’allocution de Bill lors de son investiture le 14 avril dernier.

l’ignorance du passé

4 avril 2008

« L’incompréhension du présent naît fatalement de l’ignorance du passé. Mais il n’est peut-être pas moins vain de s’épuiser à comprendre le passé si l’on ne sait rien du présent. »

— Marc Bloch.

Décès d’un client du Casino

3 avril 2008

MONTREAL, le 3 avril /CNW Telbec/ – Vers 20 h 45 mercredi, le service de sécurité du Casino de Montréal a reçu un appel des corps policiers lui demandant de vérifier la présence au casino d’un citoyen porté disparu et qui serait, selon sa famille, dans un état de détresse.

Selon les procédures établies, des recherches ont été immédiatement instituées. Dans un premier temps, celles-ci n’ont pas permis de repérer l’homme à l’intérieur du Casino; cependant, le personnel de sécurité a localisé la voiture sur le pont des Iles, vers 21 h 30. Par la suite, l’individu a été retrouvé sans vie sous le pont. Des vérifications ultérieures ont déterminé que l’homme se trouvait effectivement au casino peu avant son décès.

Dans la mesure où une enquête policière est en cours, Loto-Québec ne fera pas de commentaire additionnel.

Compte tenu des circonstances, Loto-Québec a choisi de reporter la conférence de presse qui devait avoir lieu vendredi après-midi à Mont-Tremblant.

-30-

Quelle tristesse.

Winter Soldier 2008

3 avril 2008

WinterSoldier En janvier et février 1971, à Détroit au Michigan, un événement historique avait lieu. Alors que la Guerre du Viet Nam battait toujours son plein, l’organisme Vétérans du Viet Nam contre la Guerre (Vietnam Veterans Against the War) organisait une série de témoignages sur ce qu’était le conflit et sur les crimes que l’armée états-unienne y avait commis lors de ce qui fut appelé la Winter Soldier Investigation[1].

Cette enquête s’est faite en publique alors que 109 anciens combattants ont pris la parole pour raconter ce qu’ils avaient vu et vécu pendant leurs années de service au Viet-Nam. Les témoignages d’une violence inouïe de ces courageux anciens combattants brossaient un portrait particulièrement sombre de l’action de l’armée états-unienne au Viet Nam. Bien que cette enquête ait été à tout fin pratique ignorée des grands médias de l’époque, elle permit tout de même de mettre au jour des pratiques et des événements qui font maintenant partie de l’histoire de cette guerre.

37 ans plus tard, les Vétérans d’Irak contre la Guerre (Iraq Veterans Against the War) récidivent avec une enquête publique intitulée Winter Soldier : Iraq and Afghanistan[2]. Plus de 50 anciens combattants de ces guerres contemporaines ont en effet témoigné la semaine dernière au sujet de leur expérience de la guerre. Comme ce fut le cas en 1971, plusieurs de leurs témoignages sont bouleversants et très difficiles à écouter, et ce, même pour les plus « peau de vache » d’entre nous. Comme ce fut le cas en 1971, l’enquête est complètement ignorée des grands médias. Heureusement, contrairement à 1971, Internet facilite la diffusion de ces témoignages.

Il est impératif de partager le portrait que brossent ces anciens militaires de la réalité de ces guerres et des « erreurs » qui y sont commises. Si les troupes canadiennes ne sont pas en Irak, leur présence en Afghanistan ne nous met pas à l’abris de telles bévues comme ont pu nous le démontrer les exactions commises contre les prisonniers faits par nos troupes. Il est aussi impératif de rappeler que la guerre et cette institutionnalisation de la violence ne peut que faire surgir tout ce qui fait de nous la plus abjecte des espèces animales.

But I guess what I’m trying to say is that it’s really—it’s almost impossible to act upon your morality in a situation like that when you have been fed all this information that, you know, these people are out there to kill you. And what you do is you basically remove the humanity from them to make it easier to oppress them, to brutalize them, to beat them. And in doing so, you remove the humanity from yourself, because you cannot act as a human being and do all of these things.

[...] And we have a whole new generation—we have over a million Iraqi dead. We have over five million Iraqis displaced. We have close to 4,000 dead. We have close to 60,000 injured, both by combat injuries and non- combat injuries, coming back from this war. That’s not even counting the post-traumatic stress disorder and all the other psychological and emotional scars that our generation is bringing home with them. So all that just to say that war is dehumanizing a whole new generation of this country and destroying the people in the country of Iraq. In order for us to reclaim our humanity as a military and as a country, we demand the immediate and unconditional withdrawal of all troops from Iraq, care and benefits for all veterans, and reparations for the Iraqi people so they can rebuild their country on their terms.

Camilo Mejia.

Dans son oeuvre posthume, Citadelle, Saint-Exupéry écrivait « Tu fondes ce dont tu t’occupes et rien de plus. Même si tu t’en occupes pour lutter contre. Je fonde mon ennemi si je lui fais la guerre. Je le forge et je le durcis. Et si je prétends vainement au nom de libertés futures renforcer ma contrainte, c’est la contrainte que je fonde. […] Et si je prétends sacrifier ma génération pour le bonheur des générations futures ce sont les hommes que je sacrifie. Non ceux-ci ou d’autres mais tous. Je les enferme tous tout simplement dans le malheur. Le reste n’est que vent de paroles. Et si je fais la guerre pour obtenir la paix, je fonde la guerre. » Je persiste à croire que s’il nous fallait intervenir en Afghanistan ou même en Irak, il eut été beaucoup plus économique, humain et viable de bombarder la population de ces pays de nourriture et d’outils que de bombes!

Notes

[1] une note d’avertissement, l’un des premiers sites que Google répertorie lorsqu’une recherche sur la Winter Soldier Investigation est réalisée est un site de négationistes avoués

[2] Au sujet de cet événement, consulter les sites de Iraq Veterans Against the War et de Democracy Now!