Archive pour janvier 2009

La grève chez OC Tranpo – Il temps d’identifier les vrais responsables

29 janvier 2009

Depuis maintenant plus de 50 jours les travailleuses et travailleurs du la société de transport collectif OC Tranpo d’Ottawa sont à leur poste… sur les lignes de piquetage. Dès les débuts de cette grève, les médias et les autorités ont mis l’accent sur l’impact qu’a ce mouvement de débrayage chez les employés d’OC-Tranpo sur les citoyens de la région de la Capitale nationale. Encore récemment, Radio-Canada (désolé, je ne n’écoute jamais autre chose) organisait un « forum » où la société d’État invitait les citoyens à exposait au grand public les maux que leur cause cette grève. On y demandait comment on vivait ce débrayage, si les employés avaient le droit faire la grève, si les transports collectifs devaient dorénavant être considérés comme des services essentiels, etc. Lors de cet exercice, comme depuis plus de 50 jours maintenant, les grands absents de ces discussions sur la place publique demeurent les véritables responsables de cette triste situation qui nuit à tous les citoyens de la région!

Depuis plus de 50 jours, on nous rabat les oreilles au sujet des méchants syndiqués qui nuisent à la quiétude générale. Depuis plus de 50 jours, on nous rappelle à quel point nous souffrons tous en raison de cette décision étrange des employés d’OC-Transpo de quitter le travail en décembre dernier. Pourtant, au cours de ces deux mois jamais il ne fut mention de la responsabilité de chacun d’entre nous dans cette histoire. Qu’avons-nous fait, nous, pour aider à régler ce conflit de travail désastreux? Comment sommes-nous intervenus au cours des dernières semaines auprès des élus d’Ottawa, ceux qui détiennent le réel pouvoir de régler ce conflit, pour leur demander de négocier honnêtement avec leurs employés? Combien d’entre nous s’est demandé si le fait d’avoir élu, il y a quelques années, un maire issu de l’entreprise privée et résolument ancré dans une optique de relation de pouvoir (et cde n’est pas la première fois qu’il le démontre!) avait eu un impact sur le cours des négociations entre les employés d’OC-Transpo et la municipalité? Est-il possible de croire que certaines des décisions que nous avons prises collectivement comme citoyens de la région auraient une incidence sur ce que nous vivons? Avons-nous, aussi, une part de responsabilité?

Les vrais responsables du conflit de travail actuel chez OC-Transpo, ce ne sont pas les employés qui, en somme, demandent ce que chacun d’entre nous aimerait avoir dans nos milieux de travail : un minimum de respect pour le travail accompli, un minimum de contrôle sur nos conditions de travail et la possibilité de négocier honnêtement. Non! Les vrais responsables de ce que vit la région depuis plus de 50 jours, ce sont nos élus, ce maire O’Brien, qui se complaît dans une situation de relation de pouvoir et nous, qui n’avons pas su appuyer les employés d’OC-Transpo plus tôt en exigeant de nos élus qu’ils négocient pour que nous n’ayons pas à souffrir cette situation plus longtemps!

Si OC-Transpo a su doter Ottawa d’un réseau de transport collectif qui fait l’envie de plusieurs des grandes villes du Canada avec tout ce que ça implique d’organisation et de coordination, pourquoi serait-il si complexe de permettre aux employés d’avoir leur mot à dire quant à leurs conditions quotidiennes de travail? Étonnamment, depuis près de deux mois, personne n’a souligné la détermination des syndiqués d’OC-Transpo. Ils ont su demeurer solidaires sous un froid hors du commun, sous un tapage médiatique ne leur laissant que rarement la parole et même sous une pluie de menaces et de violence physique et verbale. Il est grandement temps d’enfin identifier les vrais responsables de ce que vit la région et d’intervenir pour que les employés d’OC-Transpo puissent retourner au travail.

Bloguer pour enseigner et apprendre

19 janvier 2009

Après de longs mois de travail (et de procrastination de ma part), le Site Profweb.qc.ca publie cette semaine un dossier de mon cru traitant de l’utilisation des blogues dans le cadre de l’enseignement et de l’apprentissage. L’objectif de ce dossier est de brièvement présenter ce qu’est un blogue et ce qu’il est possible d’en faire comme enseignant.

Profweb présente donc ainsi ce nouveau dossier :

Bloguer pour enseigner et apprendre. Un dossier très, très attendu de Charles-Antoine Bachand du cégep de l’Outaouais. Un petit conseil : faites de ce dossier votre lecture de la semaine! Une façon efficace de tout savoir sur le blogue comme outil pédagogique!

L’article est aussi disponible en anglais, Teaching and Learning Using Blogs.

Capitalism Hits the Fan: A Marxian View

11 janvier 2009

Une présentation remarquable de M. Rick Wolff, professeur d’économie à la University of Massachusetts – Amherst


Capitalism Hits the Fan: A Marxian View from UVC-TV 19 on Vimeo.

Les défis de QS selon Richard Fidler

11 janvier 2009

Bon, l’article de M. Fidler est un peu long et ne nous en apprend pas beaucoup, mais ses brèves conclusions quant aux défis auxquels fait face QS sont tout de même intéressantes.

Challenges ahead

With the election behind it, Québec solidaire now turns its attention to completing its program. A convention in 2009 will debate and adopt proposals now being discussed by the membership around the theme of “achieving a democratic, pluralist and sovereign Quebec”. Non-members as well as members are invited to participate in “citizen’s circles”, each composed of at least three persons (one must be QS member), and to prepare written perspectives and analysis texts for discussion in the party.

Another major challenge facing QS, now that the media spotlight will be focused on Amir Khadir’s intervention in the National Assembly, is to develop as well its extra-parliamentary actions. QS has always defined itself as a party of the ballot boxes and the streets, but the latter aspect — which involves far more than participating in demonstrations — has tended to be eclipsed by the party’s focus on electoral action. QS needs to develop a strategic conception of coherent intervention as a party in the unions and social movements whose concerns and interests it seeks to articulate and advance.

Richard Fidler, Challenges facing Québec solidaire following breakthrough in Quebec election, LINKS, déc. 2008.

Worker’s Republic… Windows and Doors

11 janvier 2009

Comme toujours, de par le monde, des mouvements ouvriers nous montrent la voie vers ce qui devraient être possible pour tous. Les travailleurs syndiqués de l’usine Republic Windows and Doors ont fait acte de résistance en décembre dernier et ont gagné!

Les victoires de nos concitoyens méritent d’être partagées et célébrées!

When the workers at Republic Windows and Doors — in Chicago, USA — were notified their factory would close in three days, they took matters into their own hands. The unionised workers seized control of the factory for six days to demand the entitlements they were owed by law. They also demanded that Bank of America, which was « bailed out » with taxpayers’ money just weeks before, make funds available to the company to pay the workers. On the sixth day, December 10, 2008, of their occupation, they won all their demands, and showed the world’s working class a classic example of people’s power.

suite de l’article : Workers’ Republic – Scenes from a successful factory occupation, LINKS, déc. 2008.

Sans résistance, il ne peut y avoir de victoire!

[MàJ : Peter Dreier dans le Monde diplomatique du mois de janvier fait un travail remarquable de présenter cette victoire du syndicat de l'usine Republic Windows and Doors. On y apprend entre autre l'organisation dont ont fait preuve les leaders syndicaux et on y découvre aussi le contexte dans lequel s'inscrit cette l'occupation de l'usine. En effet, les gestionnaires de l'usine avaient non seulement acheté une entreprise concurrent où les employés n'étaient pas syndiqués au mois d'octobre et avait même commencer à y transférer des équipements.]