Des frais de scolarité de 4712$/an n’auraient aucun impact sur l’accessibilité? Quelle farce!

22 mars 2012 par Charles-Antoine Bachand Laisser une réponse »

Je me permets de citer ici un très bon texte d’information qui illustre bien l’importance de la hausse des frais de scolarité annoncée.

Du magnifique travail.

Selon la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), les frais afférents, également appelés droits d’administration ou frais institutionnels obligatoires (FIO), correspondent aux « droits exigés des étudiants par les universités, qui sont inhérents à la présence des étudiants dans les universités, mais qui ne sont pas des droits de scolarité ».


Ces frais, qui varient d’un établissement à l’autre et parfois même à l’intérieur d’un même établissement, comprennent les frais généraux, soit les frais d’inscription, d’admission, d’examens, de stages, mais également les frais liés aux technologies, les frais de service aux étudiants, les diverses contributions à la vie étudiante, les frais de droits d’auteur, les primes relatives à certaines assurances obligatoires, les frais reliés aux services de sports et de loisirs ainsi que tous les autres frais tels que les relevés de notes, les émissions de diplômes, l’utilisation des laboratoires, les uniformes, etc (MELS, 2008). En moyenne, pour un étudiant de premier cycle à temps plein, ces frais étaient de 624,25$ pour l’année 2010-2011.





Source : http://lahausse.ca/frais-afferents/

Publicité

Laisser un commentaire