Articles Taggés ‘Québec solidaire’

Représentante de Québec solidaire détenue 60 heures au G20 – Emilie Guimond-Bélanger dénonce l’injustice qu’elle a subie.

1 juillet 2010

Les défis de QS selon Richard Fidler

11 janvier 2009

Bon, l’article de M. Fidler est un peu long et ne nous en apprend pas beaucoup, mais ses brèves conclusions quant aux défis auxquels fait face QS sont tout de même intéressantes.

Challenges ahead

With the election behind it, Québec solidaire now turns its attention to completing its program. A convention in 2009 will debate and adopt proposals now being discussed by the membership around the theme of “achieving a democratic, pluralist and sovereign Quebec”. Non-members as well as members are invited to participate in “citizen’s circles”, each composed of at least three persons (one must be QS member), and to prepare written perspectives and analysis texts for discussion in the party.

Another major challenge facing QS, now that the media spotlight will be focused on Amir Khadir’s intervention in the National Assembly, is to develop as well its extra-parliamentary actions. QS has always defined itself as a party of the ballot boxes and the streets, but the latter aspect — which involves far more than participating in demonstrations — has tended to be eclipsed by the party’s focus on electoral action. QS needs to develop a strategic conception of coherent intervention as a party in the unions and social movements whose concerns and interests it seeks to articulate and advance.

Richard Fidler, Challenges facing Québec solidaire following breakthrough in Quebec election, LINKS, déc. 2008.

Le vers solidaire des militants du PQ…

10 décembre 2008

Je réagis rarement sur le site du Devoir, mais après 96 heures de pelletage, le commentaire de M. Mathias Brandl est un peu mal passé.

Voici ma réponse :

Vous êtes un petit comique, M. Brandl. Votre commentaire pourrait tenir la route s’il s’appuyait sur un semblant d’analyse sérieuse… ou même sur des valeurs démocratiques réelles.

Que je sache, la naissance de l’ADQ n’a pas nui au Parti libéral… ou plus encore au discours de droite. Loin s’en faut ! Depuis 10 ans on nous rabat les oreilles de déficit zéro, de « réingénierie » de l’État et autres aberrations pour le citoyen lambda. Pour la première fois depuis Duplessis un parti conserve le pouvoir pendant trois mandats ! Même le PQ, avec ses Boisclair, Bouchard et Facal a cherché à en profiter en se réorientant résolument vers la droite. Les militants de droites sont gras dur, M. Brandl!

Non, en fait, ce qui vous inquiète, c’est que l’on montre enfin au grand jour les contradictions au sein du PQ! C’est qu’enfin, les citoyens puissent juger de ce qu’est la véritable gauche et ce que sont de véritables valeurs sociales-démocrates! C’est que vous n’ayez plus le monopole de la place publique, c’est — pourquoi pas — l’idée qu’un parti qui soit réellement de gauche vienne court-circuiter un discours galvauder qui n’aura, au cours des 30 dernières années su se renouveler qu’en se campant à droite.

M. Brandl, si vous n’êtes pas si inquiets de nous donner le droit de parole et si réellement vous militez pour des valeurs progressistes, pourquoi ne pas avoir milité pour que tous aient un droit de parole équitable pendant la campagne? Pourquoi ne pas avoir milité pour que QS et les Verts aient la possibilité de participer au débat, par exemple?

Un homme lucide (comme vous vous prétendez peut-être) saluerait l’arrivée d’une nouvelle force de gauche, parce que, sur plusieurs dossiers, si réellement le PQ était à gauche, nous pourrions militer d’une voix unie. Le fait que notre voix vous inquiète révèle plutôt que ce n’est pas la démocratie ou les valeurs de gauche qui vous font rêver, mais le pouvoir!

Salutations cher ami, j’espère que nous saurons bientôt travailler ensemble! Les rangs de QS seront toujours ouverts à ceux et celles qui veulent lutter pour un monde meilleur pour toutes et tous!