Articles Taggés ‘Résistance’

Une réelle littératie, c’est donner du pouvoir

24 novembre 2013

« Proper literacy enhences people’s controle controle over their lives and their capacity for dealing rationally with decisions by enabling them to identify, understand, and to act to transform, social relations and pratices in which power is structured unequally… Improper literacy either fails to promote, or else actively impedes, such understanding and action.»

– Colin Lankshear et Moira Lawler (1987). Literacy, Schooling and Revolution, London: Falmer, page 74.

Colère et casseroles / commentaire de Mme Monique Gauthier

24 mai 2012
Je crois nécessaire de diffuser ce commentaire de Mme Monique Gauthier. Il semble particulièrement éloquent. Nous sommes dans une situation sans précédent au Québec (si on exclut Murdochville de 1957… ).
Monique Gautier - Inscrite
24 mai 2012 01 h 52
Colère et casseroles
Je suis tellement en colère et révoltée face à ce que je viens de voir sur RDI et cutvmontreal.ca/live et lire sur twitter!
Des policiers s’attaquent aux journalistes, aux jeunes femmes pacifiques, aux manifestants voulant marcher librement. Ils essaient d’empêcher les journalistes de faire leur travail et de filmer leurs mauvaises conduites. Les manifestants ne faisaient rien de mal… ils sont courageux.Honte aux policiers de Québec, de Sherbrooke et de Montréal, mais surtout honte à ceux qui ont voté une telle loi!

Concert de casseroles… pour se faire entendre…il y avait au moins un solo de casserole à Candiac.

– Commentaire laissé à 1h52 sur le site LeDevoir.

Occupons Ottawa : la démocratie directe dans la capitale du Canada

15 octobre 2011

—- VERSION FRANÇAISE —-

 

À diffuser immédiatement

 

Occupons Ottawa : la démocratie directe dans la capitale du Canada

 

OTTAWA, le 14 octobre — samedi le 15 octobre at midi, « Occupons Ottawa » se joindra au mouvement qui se répand à travers l’Amérique du Nord et à travers le monde entier. Des centaines de participants, femmes et hommes, se réuniront à une assemblée citoyenne au parc de la Confédération, près de Elgin et Laurier, pour manifester en solidarité avec « Occupy Wall Street ».

 

Le groupe a annoncé son intention d’occuper un espace public de manière pacifique, tout en pratiquant une démocratie directe et en attirant l’attention sur le contrôle inouï du un pour cent des très bien nantis sur les 99 pour cent de la population.

 

La décision de tenir une assemblée générale au parc de la Confédération fut prise lors d’une réunion qui s’est tenue dans une salle comble à l’université d’Ottawa le 6 octobre.

 

« Nous sommes un regroupement très hétéroclite. Nous avons des antécédents différents, mais nous nous rassemblons parce que nous voulons du changement », a dit une des membres du groupe des médias de Occupons Ottawa. Le groupe des médias n’est qu’un parmi plusieurs tables de travail qui oeuvrent dans le même esprit qu’à New York : organisation horizontale et non hiérarchique.

 

Le groupe exhorte toute personne qui réside à Ottawa et Gatineau à participer à l’assemblée au parc de la Confédération.

 

Pour obtenir une copie de la Déclaration préparée par l’assemblée qui occupe la ville de New York, veuillez consulter

http://nycga.cc/2011/09/30/declaration-of-the-occupation-of-new-york-city/

 

— 30 —

 

 

Pour tous renseignements, veuillez contacter le groupe des médias de Occupons Ottawa au mediaoccupyottawa@gmail.com ou au media.oo@groups.facebook.com.

Lors d’une manif, une dame est menacée d’arrestation pour avoir lancé des bulles

18 juillet 2010

Paroles des Raging Grannies au sujet du G20

17 juillet 2010

THEY SAY LAW AND ORDER

TUNE: Sweet Betsy from Pike

They say law and order is Harper’s bit boast
He knows how to prove it when he is the host
An armed camp’s what our biggest city became
It cost just a billion to set up the game

And set-up’s the story, we know that is true
19,000 cops, yes that is quite a few
All waiting around for the people in black
So they had an excuse to go on the attack.

They arrested a thousand for holding a sign
Opposing the G20’s corporate line,
The whole thing designed, from point A to point B
To give a big boost to the military.

But we have a Charter that gives us our say
And truncheons will never take that right away
When Harper’s security throws us in jail
We know we have rights and our rights will prevail.

There’s no use pretending it went Harper’s way
The cameras all show us what happened that day
The real crimes took place well away from our eyes
It’s our duty to protest and expose Harper’s lies!

site des Raging Grannies d’Ottawa

Vidéo de la manif à Ottawa, aujourd’hui

17 juillet 2010

Chomsky au sujet de la violence

4 juillet 2010

Interrogé sur l’utilité de la violence dans la lutte politique, Chomsky répond en analysant les motivations qui sous-tendent ce type d’action.

Oublions un instant les principes et concentrons-nous sur la tactique. Vous devez choisir une tactique qui a une chance d’aboutir, sinon, tout ce que vous faites, c’est gesticuler. Si vous recherchez une tactique qui permet d’aboutir à un résultat, vous ne devez pas accepter le terrain de bataille que préfère l’ennemi. Le pouvoir étatique, lui, adore la violence : il en a le monopole. Peu importe le degré de violence des manifestants, l’État en déploiera davantage. C’est pourquoi, dès les années 1960, quand je parlais aux étudiants de militantisme, je leur conseillais de ne pas porter de casque pour les manifestations. Certes, la police est violente, mais si vous arborez un casque, elle le deviendra encore plus. Si vous arrivez avec un fusil, ils viendront avec un tank; si vous venez avec un tank, ils débarqueront avec un B52 : c’est une bataille que vous allez forcément perdre. Chaque fois que nous prenez des décisions tactiques, vous devez vous poser la question : qui est-ce que j’essaie d’aider? Est-ce que vous cherchez à vous donner bonne conscience? Ou est-ce que vous essayez d’aider des gens, de faire quelque chose pour eux?

– N. Chomsky (2010). «Dialogue avec Noam Chomsky», Le Monde diplomatique, juillet 2010.

Représentante de Québec solidaire détenue 60 heures au G20 – Emilie Guimond-Bélanger dénonce l’injustice qu’elle a subie.

1 juillet 2010

«Bhopal» sélectionnée pour le Festival des films sur les droits de la personne de Montréal

19 mars 2010

Quelle belle nouvelle que nous apprend Mme Sylvie Joly! En effet, la vidéo qu’elle a réalisée avec M. Louis Roy et qui porte sur la tragédie de Bhopal (même s’il s’agit beaucoup plus d’un crime que d’une tragédie!) a été sélectionnée pour le Festival des films sur les droits de la personne de Montréal.

Elle nous lance donc l’invitation :

Invitation

Notre vidéo sur Bhopal a été sélectionnée pour le Festival des films sur les droits de la personne de Montréal.

Elle sera présentée le vendredi 19 mars, 21 heures, au cinéma du Parc-3575 Avenue du Parc (métro Place des Arts, et autobus 80, ou vous pouvez marcher à partir du métro). Nous serons présents, ainsi qu’Amnistie internationale qui démarre une campagne sur Bhopal et la responsabilité sociale des entreprises.

Elle sera présentée une seconde fois le 21 mars à 17 heures au cinéma Parallèle, 3536 St-Laurent.

Et dimanche le 21 mars à 14 heures au Musée de la civilisation de Québec (c’est gratuit au musée)

Louis, Odélie et moi serions honorés de votre présence. Dit moins pompeusement, ça nous ferait bien plaisir si vous pouviez être là !

Les billets peuvent être achetés à l’avance, sinon à la porte.

Sylvie Joly
http://ffdpm.com/2010/index.php?lang=fr

Il y a 25 ans, Bhopal… une vidéo

9 décembre 2009

Il y a 25 ans, une trentaine de tonnes de gaz toxique s’échappait de l’usine d’Union Carbide à Bhopal. On ne sait pas combien de morts pleurer: de 5000 à 8000 morts la nuit même; et au cours des années suivantes, 20 000 autres, victimes des conséquences de l’exposition à des gaz toxiques ou à la consommation de l’eau contaminée. Des centaines de milliers de personnes souffrent de maladies du système respiratoire, immunitaire, de cancers, de problèmes ophtalmiques, gynécologiques. Encore aujourd’hui, des enfants naissent avec des malformations physiques et des déficiences mentales. On craint que le poison ait causé des dommages génétiques irrémédiables, laissant dans son sillage des générations d’enfants handicapés.


— Sylvie Joly et Louis Roy, «Bhopal, l’anniversaire oublié», LeDevoir, 3 déc. 2009.

Mme Joly nous invite à diffuser la vidéo qu’ils ont réalisée à ce sujet. Ce que je fais avec joie.